content detail

Un atelier de lecture sur le thème des Journées, par Pascale Rivals

Auteur : 08/11/2015 0 comments 786 vues

Le thème des Journées, son Journal, son Blog, les interviews de la rubrique « Sur le terrain » ont des échos dans des Institutions du Sud de la France !

Les témoignages nourrissent des questions qui ne manquent pas dans notre vie au jour le jour auprès de sujets en souffrance. On y pressent que vivre n’a rien d’une évidence…nul mode d’emploi en la matière. Une fois par mois des professionnels (éducatrice, infirmière, assistante sociale, psychologue, psychomotricienne, enseignant) se sont laissés portés par le souffle des Journées et ont lu des textes de la rubrique « Sur le terrain ». Pascale Rivals nous livre quelques témoignages rapportés lors de cette soirée.

Consentir à ne pas tout comprendre…

Une jeune fille et un jeune homme se sont rencontrés dans un service d’hospitalisation psychiatrique. La jeune fille est plutôt agitée habituellement, envahie par des pensées qui la dépassent. Là elle passe du temps à chuchoter prés de lui, tout en dessinant, très posément. Ils ont bien un centre d’intérêt commun repéré, des effets sont notés sur l’un et l’autre mais il n’en demeure pas moins que ce qui fait leur lien reste une énigme pour l’équipe… Mystère de la rencontre, interrogation de l’équipe : que se passe t-il ? S’agit-il d’intervenir ? Consentir à ne pas comprendre…pour accueillir l’obscur de la rencontre et ses effets ?

Moi c’est l’autre ?

Une petite fille dit à un éducateur qu’elle est la « Chouchou » de la maîtresse. Alors que celui-ci lui demande à quoi elle voit ça,  la réponse ne se fait pas attendre : « Je l’aime ». Comment accueillir l’immédiateté et le transitivisme de sa façon de faire couple avec l’autre dans l’amour ? Dans la haine aussi qui habille en un instant celui qu’elle adulait le temps d’avant ? Quel partenaire pouvons-nous constituer pour tempérer l’unilatéralité de la dimension qui la saisit ?

Faire couple avec l’image 

Un jeune garçon se fait une existence avec des images de personnages prélevés dans les dessins animés ou le showbizz. Ces images l’accompagnent dans son cartable, sur son ordinateur. Il en imite les attitudes physiques et parfois leur voix. Il les imagine dans son univers familier. Il est également très sensible aux autres souriants et peut s’effondrer en leur absence. Son copain est parti, on le voit perdu, errant : « On se regardait avec X., on rigolait. On disait un mot, on était heureux. »

L’image de l’autre ne lui donne t-il pas un point à partir duquel se voir ? Une sorte de gain de vivant ! Comment faire pour qu’il ne disparaisse pas avec l’autre ?

Faire couple avec l’équipe !

Cette jeune fille dévoile son corps aux regards des garçons, sans même y penser. Il ne s’agit pas d’une transgression, encore moins d’une provocation. Elle peut répéter les formules de l’autre : « ça ne se fait pas », « c’est mon corps » mais si un garçon s’approche, la touche, elle ne réagit pas. La langue ne semble pas entamer son corps. Elle n’habille d’aucune mascarade son lien à l’autre. Par contre, elle se sert de son corps, joue à des sports collectifs avec les garçons. Ainsi elle fait couple avec l’équipe et trouve une place. Pour elle, faire couple avec l’équipe, plutôt qu’à deux paraît une solution moins mortifère.

Mon couple n’est pas le tien !

Une jeune fille tombe amoureuse d’un homme de 30 ans son aîné et en fait part. On s’inquiète de ce qui pourrait se passer et on le lui indique délicatement. Elle s’offusque alors, mais pas dans le semblant de celle qui comprend à quoi il est fait allusion. Être amoureux ne relève pas du sexuel pour elle. A contrario, pour ce jeune garçon, il en relève trop ! Il arrive un jour, dans une rage folle, envahi par l’idée qu’une fille de l’école veut mettre la main dans son slip. Elle lui a dit qu’elle était amoureuse de lui…il reçoit le cru à vif.

Pas de mode d’emploi du couple, aussi nous tentons jour après jour, à travers un dialogue orienté sur ce qui paraît si incompréhensible, de saisir ce qui soutient chaque sujet dans cette expérience avec l’autre.

About author

Faire Couple

Website: