content detail

Partenaire sur mesure par Sylvie Goumet

Auteur : 05/05/2015 0 comments 869 vues

Invisible Boyfriend (qui existe aussi sur le mode Girlfriend) est une application mise sur le marché américain cette année et pourrait gagner les côtes européennes dès l’été prochain. Elle ne consiste pas, contrairement à ce dont certain(e)s pourraient rêver, à faire disparaître les partenaires encombrants mais à se faire accompagner virtuellement par un qui n’existe pas.

Projection de tous les fantasmes, cette application permet de créer le profil idéal ; l’utilisateur peut tout choisir : prénom, photo, personnalité, profession. Ce partenaire de substitution envoie SMS, messages vocaux, lettres d’amour, fleurs et petits cadeaux… Un partenaire idéal donc, qui se rappelle même les conditions rêvées d’une rencontre qui n’a jamais eu lieu mais que l’utilisateur aura pris soin de renseigner sur la fiche initiale. Pourtant, l’application a ses limites : une journaliste du Time Magazine, Charlotte Alter, qui a testé l’application, s’est étonnée de n’avoir pu soutenir une conversation sérieuse avec l’homme qu’elle a créé de toutes pièces . Sans doute s’est-elle prise au jeu malgré l’inexistence avérée de son partenaire idéal…

Il faut bien croire que ce simulacre a son usage puisqu’en deux mois, plus de 50 000 utilisateurs s’en sont emparés aux États-Unis. De quoi s’agit-il ? De cacher son célibat en jouant du subterfuge. Mais pourquoi cacher son célibat ? Selon le créateur de cette application, Matthew Homann, l’idée est née de son embarras personnel : « À cette époque, j’étais sur le point de divorcer. Au boulot, j’étais sous pression. On me faisait comprendre qu’être célibataire était mal perçu. Et puis mes parents me demandaient s’ils devaient garder une place pour ma femme à Thanksgiving… » Il s’agissait donc pour lui de préserver un statut social conformiste et de couper court aux intrusions parentales dans sa vie privée.
Selon les premières études, certains cherchent quelqu’un avec qui discuter car, au bout du fil, un salarié, voire plusieurs, se relaient pour échanger avec l’abonné. Il faut croire que l’exigence de crédibilité du faux amoureux est plus convaincante que celle des vrais candidats sur les sites de rencontres. Pour d’autres, le professionnalisme des interlocuteurs semble en faire des partenaires idéaux pour tester une technique d’approche et de séduction.
Enfin, l’application est vivement recommandée à toutes celles et ceux qui ne supportent plus l’insistance de leurs amis à vouloir les caser ou encore qui veulent convaincre les autres de leur orientation sexuelle.
Faire croire à l’autre que dans son désert amoureux se loge une oasis inaccessible aux intrus, est-ce une façon de jouer de la transparence, du tout-dire, pour restaurer l’illusion de préserver un peu d’intimité ? Ce partenaire sur mesure pourrait tout autant n’être qu’un voile discret masquant la jouissance du célibat.

About author

jexex5sp4yUq

Website: