content detail

Liz Taylor et Richard Burton, une passion dévorante par Bénédicte Jullien

Auteur : 20/09/2015 0 comments 980 vues

 

C’est à travers les personnages qu’ils incarnent que la passion de Liz Taylor et de Richard Burton se noue. Elle est la reine d’Egypte, il est le fils de Jules César.

Cléopâtre rencontre Marc-Antoine et Liz tombe amoureuse de Richard. Elle est la reine d’Hollywood, sous le regard de la caméra depuis ses dix ans. Il est l’acteur shakespearien, fils d’ouvrier gallois qui rêve d’être écrivain. Tous deux sont mariés, elle pour la quatrième fois, lui depuis douze ans.

C’est la pulsion orale qui les accroche : la langue, la nourriture, l’alcool et le sexe. Ils déclinent la jouissance du blabla des mots d’amour aux insultes, en passant par les joutes verbales, les traits d’esprit, la lecture de beaux textes, les lettres intimes, la conversation, les disputes…

Ils partagent gueuletons, cuites, baisers et réconciliations sur l’oreiller. Ces excès les ravissent, les exaltent, jusqu’à l’insupportable qui les mène à des crises, des séparations et à deux divorces.

Mais cet amour infernal qui a fait les délices des tabloïds s’est révélé le plus durable pour ces deux « monstres sacrés ». Malgré les ruptures, quelque chose est resté inébranlable. Plus de dix films ensemble. À chaque retrouvailles, à l’occasion d’un tournage ou d’une cérémonie, le lien libidinal se renouait. Il suffisait qu’ils se parlent.

La veille de sa mort, Burton écrit une lettre à Liz Taylor lui disant combien il était heureux avec elle, et lui demandant une dernière chance. En 2009, elle avouait au Daily mail : « J’aurais épousé Richard une troisième fois ».

Là où ça parle ça jouit !

About author

Faire Couple

Website: