content detail

Les e-rencontres, par Françoise Denan

Auteur : 08/11/2015 0 comments 491 vues

En matière de e-rencontres, la « jungle » composée des deux mille sites de rencontres nécessite un « guide » : Sites de rencontres – Mode d’emploi[1], qui repose sur le principe que « la séduction en ligne s’apprend ».

D’abord, il faut être repéré. Le principe est simple : s’il y a 5,3 millions de personnes qui se connectent sur ces sites chaque mois, cela signifie « plus d’opportunités de rencontre », mais aussi « une concurrence accrue ».

Ce jargon purement commercial n’étonnera pas si l’on s’avise que les auteurs sont des experts en marketing. Leur thèse est simpl(ist)e : « Un profil sur un site de rencontres n’est pas si éloigné d’une publicité. » Il faut donc « s’assimiler à un produit pour mieux se vendre sur le marché ».

Comment « sortir du lot » quand toutes les annonces se ressemblent ? L’originalité, éventuellement teintée d’humour, est ici le critère indispensable (dans la liste de vos films favoris, évitez Titanic !) « Ce ne sont pas vos qualités intrinsèques qui font la différence, mais la manière dont vous les présentez ».

Il s’agit ensuite d’inciter l’autre à prendre contact : la différence d’accroche entre les produits grand public qui affichent leurs caractéristiques de façon explicite et les marques de luxe qui « racontent une histoire et laissent les clients venir à elles » est ici soulignée. Plutôt qu’une description de soi, une « photo en activité » contribue à faire du célibataire le sujet d’un reportage en image, surtout si elle est insolite et constitue une « perche » tendue aux lecteurs.

Enfin, lors du troisième temps – celui de la rencontre – l’anecdote est prisée au point qu’une référence bibliographique est donnée[2] et une liste de citations proposée, de Goethe à Jules Renard en passant par Blaise Pascal.

Ce vade mecum qui réduit la rencontre à un échange de niaiseries est encore optimiste. En effet, la tendance n’est plus aux sites, désormais has been, mais aux « appli » moins chronophages[3]. Sur celles-ci, plus d’histoire où se loge le fantasme mais les photos des célibataires présents dans un périmètre de x mètres qui apparaissent sur simple clic. Désormais, nous ne sommes plus dans le champ sémantique du commerce, mais dans celui de la chasse.

Le témoignage en encadré vérifie le caractère instantané des relations qui s’en déduisent : du convive qui, après un regard sur son portable, se lève de table et revient au dessert, à la jeune fille qui, en route pour un rendez-vous, dévie sa trajectoire pour se rendre à un autre, pêché sur son appli… L’amour est-il en passe de devenir muet ?

[1] Lemonnier, Rémi, Hirth, Julien, Sites de rencontres – Le guide pour s’y retrouver, Larousse, Paris, 2014. Toutes les expressions entre guillemets sont issues de cet ouvrage.

[2]  Schott, Ben, Miscellanées de Mr Schott, Allia, Paris, 2005.

[3] Rochet Caroline, « Comment on rencontre un homme aujourd’hui », Marie-Claire, Juillet 2015.

About author

Faire Couple

Website: