content detail

Le couple, une mise en scène ?, par Yingxue Huang

Auteur : 13/09/2015 0 comments 507 vues

En Chine, le mariage, c’est souvent pour la façade ! Témoignage.

La mère de mon père était la troisième épouse de mon grand-père. Mon grand-père possédait une grande marque de fourrure et, comme il était riche, il avait trois femmes à la maison « une femme et deux petites femmes ».

A l’époque, les hommes riches épousaient, alors qu’ils étaient très jeunes, une femme plus âgée pour avoir une deuxième maman. La deuxième femme était une vraie épouse pour faire des enfants. La troisième épouse, c’était la femme du désir.

Dans les années 50, quand il a tout perdu, mon grand-père a dû choisir l’une de ses femmes. Il a gardé la plus jeune qui était ma grand-mère. La première est retournée vivre dans son pays natal. La deuxième continue à vivre avec ses enfants à Pékin.

Quant à mes parents, ils se sont mariés en 1980, quatre ans après la fin de la révolution culturelle. Mon père avait passé huit ans à la campagne. Quand il est rentré à Pékin, il avait 26 ans. Il fallait qu’il trouve un travail, un logement, et une femme. C’est sa demi-sœur qui a joué les entremetteuses. Mon père a accepté d’épouser ma mère d’abord parce qu’ils étaient issus de la même classe sociale ; ils pouvaient se comprendre et se serrer les coudes. Il disait : « si on se marie, on est sur le même bateau ». Ma mère a accepté parce qu’elle le trouvait beau. Ma mère, elle, était très sentimentale.

Je n’ai jamais été en couple en Chine mais je vois comment ça se passe avec mes amies.

Ça change beaucoup, ça évolue très vite même si la question de l’argent reste primordiale. Les couples se défont très vite maintenant, les gens divorcent. Être en couple, c’est souvent pour la façade. A 30 ans, socialement, il faut être en couple. Alors, quand les gens sont célibataires, ils se font tellement railler qu’ils ont même recours à des agences pour « louer » un faux copain ou une fausse copine.

Alors que je vivais déjà en France et que je m’étais installée avec mon compagnon (français), mes parents ont voulu que je rencontre un Chinois vivant en France en vue de me marier. Evidemment, j’ai refusé ! Et je crois qu’ils pensent que, si je suis avec mon ami qui a 20 ans de plus que moi, c’est parce qu’il gagne bien sa vie et qu’il est propriétaire de son appartement !

J’ai été invitée à des mariages en Chine dans des hôtels de luxe, où ce qui compte c’est de montrer sa richesse avec une mise en scène prétendument romantique. Même les gens modestes vont dépenser 20 à 30 000 euros pour la journée du mariage.

Mais c’est un cliché, à l’intérieur du couple, il y a souvent peu d’intimité. Toute cette mise en scène voile surtout un contrat, un marché. C’est la raison pour laquelle, je n’ai pas voulu me marier avec mon compagnon français. Je trouve que l’aspect contractuel du mariage va contre l’idée de l’amour. Il me semble qu’organiser sa vie avec son compagnon, c’est ce qu’il y a de plus personnel. Même en France, ça me gêne d’aller à la mairie. Je trouve ça bien de garder cela intime, secret.

About author

Faire Couple

Website: