content detail

Friends et privilèges

Auteur : 14/06/2015 0 comments 402 vues

À mesure que l’idéal du conjuguo s’étiole, la carte du couple se renouvelle et se diversifie. Parmi la multitude de scénarios alternatifs, fleurit toute une culture qui privilégie le relationnel, l’écoute, l’intimité, la complicité, l’amitié. Comment lire cette idéologie d’un compagnonnage disons bien tempéré ? Un art de vivre new age conforme à la revendication contemporaine d’égalité et de réciprocité ? Ou le retour des invariants du sentiment et de la religion de l’amitié (fidélité, abstinence…) de jadis ?

J’y verrai une inclination tendancielle vers ce que Barthes appelait « la relation privilégiée », relation duelle qui nécessite une fréquentation un à un, une pratique assidue de la complexité du dialogue : résistance du couple d’amis au groupe, à la bande, à la masse, épreuve du dialogue impossible. Comme si ce qui était cherché, à distance de l’anonymat de l’interchangeable, du narcissisme à deux, était ce lien marqué par une absolue originalité, une singularité incomparable et contingente,  « un pluriel sans égalité, sans in-différence » ?

Christiane Alberti

About author

Faire Couple

Website: