content detail

Faire couple… avec un cadenas. Le Pont des Arts s’allège, par Nathalie Jaudel

Auteur : 03/06/2015 0 comments 897 vues

En ce lundi 1er juin commencait le démantèlement des cadenas dits « d’amour » qui, en quelques années, provenant de couples du monde entier, ont envahi les parapets du Pont des Arts. Il y en aurait un million ; ils pèseraient quarante-cinq tonnes ; sous leur poids, le pont ploierait.

À l’heure où l’ordre symbolique est en déclin, ni le sacrement qui rendait le mariage indissoluble — till death do us part —, ni le contrat napoléonien qui rendait sa rupture malaisée ne peuvent plus garantir la durée du conjugo, à défaut d’assurer celle des sentiments. D’où le recours au signifiant imaginarisé du cadenas sur lequel on inscrit les noms des partenaires avant d’en jeter la clef, blason du rêve d’un amour pour toujours…

Jusqu’à ce que, avec la masse critique sur le point d’être atteinte, le réel de la catastrophe possible se rappelle à nous.

About author

Faire Couple

Website: