content detail

Faire couple avec… son aspirateur ! par Armelle Gaydon

Auteur : 05/07/2015 0 comments 1608 vues

La psychanalyste et plasticienne Cathy Cat-Rastler explore la relation intime et passionnée qu’entretiennent les femmes avec cet objet aimé ou honni qu’est leur aspirateur. En résultent des images et une bande-son jubilatoires dans laquelle les « aspirantes », mises à nu, disent tout d’un partenaire de leur quotidien qu’elles s’ingénient à élever à une dignité insoupçonnée.

 

Pour cette série le point de départ de Cathy Cat-Rastler, qui vit et travaille à Paris, fut le rapport passionné qu’elle-même avait avec cet objet. Elle avait observé que jamais deux femmes de son entourage n’avaient le même aspirateur. Vous pensiez que trois ou quatre modèles d’aspirateur du marché équipaient cent pour cent des foyers ? Que nenni ! Ils sont fabriqués en série et pourtant les femmes s’arrangent pour avoir chacune le leur. Les aspirateurs font l’objet d’un casting rigoureux avant d’entrer dans un foyer, et si l’on y regarde bien, on s’aperçoit que sur les murs des magasins d’électroménager, toujours mieux carrossés, les aspirateurs rivalisent de KWatt et de DB, de kPa et de dm3/s.

« Dans l’intime de la maison se joue un théâtre muet. Pour l’une  » l’aspi  » est la star de la maison, l’autre croit qu’elle ne ressent rien pour lui (croit-elle), la troisième dit que c’est plutôt son mari qui s’en occupe. L’aspirateur fait causer comme une machine à fantasme », notait la présentation de l’exposition.

C’est en mettant en fonction cet objet de jouissance que Cathy Cat-Rastler parvient à écouter ce que ces femmes peuvent en dire, en introduisant un zeste de légèreté. Psychanalyste et plasticienne, comme le ferait une plaque sensible, elle anticipe et révèle par son travail les questions cruciales qui se posent au sujet contemporain et qui souvent le dépassent. De l’exposition récente dans laquelle ce travail était présenté, elle dit : « Plasticienne et psychanalyste : un drôle de couple ! Cette série a initié une relecture de mon histoire à travers mes travaux artistiques et ouvert une voie vers un au-delà de l’art pour dire ma position d’analyste : des aspirantes à l’aspiratrice et de l’analysante à l’analyste ».

C’est un drôle de couple également que forment les femmes et leurs aspirateurs. « Mon aspirateur ? C’est un petit délinquant ! » « Je le déteste ! » « Avec lui c’est limite incestueux… » « Vous êtes d’accord : c’est de la fausse protection ». « On dirait plutôt un objet du désir, parce que tu choisis quelque chose…, c’est tout de même très performant ! » « Je l’aime beaucoup, il fait partie de ma vie », « Je me disais que j’avais un rapport spécial à mon aspirateur… fusionnel ! ». « Ça te dit comment un objet peut devenir une personne » « Il me résiste ! Il passe sa vie à me résister. On est ennemis depuis… des années » « Pas question d’être brutalisée par lui, alors je le brutalise, je lui rends la pareille ».

L’idée géniale de l’artiste est d’avoir photographié ces femmes, telles des icônes, mais surtout de les avoir interviewées, non sans humour. Le rapport de chacune à son aspirateur révèle à ce point l’identification sexuelle inconsciente qu’on pourrait, à partir de cette série, réécrire tout le tableau des formules de la sexuation !

About author

Faire Couple

Website: