content detail

« Comment vous vous êtes-vous rencontrés ? », par Omaïra Meseguer

Auteur : 20/10/2015 0 comments 2250 vues

Qui a échappé à cette question récurrente? Face à l’assemblée (parents, enfants, amis…) d’abord silence, parfois embarras, puis, accord ou désaccord. Deux versions, et toujours l’attente d’une petite histoire à se mettre sous la dent. Encore mieux si elle est croustillante. Elle peut être romancée, drôle ou décevante. En quelques mots, les deux interrogés broderont autour du mystère de leur rencontre. Un article paru récemment dans le Journal Libération a attiré mon attention : « Sites de rencontre : pourquoi tant de honte ? »[1] D’après l’article, la banalisation des rencontres sur Internet ne suffit pas à effacer un sentiment de honte chez les utilisateurs ayant « trouvé le petit pot à [leur] couvercle »[2] dans un des nombreux sites sur le marché.

« On dira qu’on s’est rencontré dans un musée – dans un bar – chez des amis communs »[3] c’est la formule à l’emporte-pièce proposée par les sites pour aider les couples à sortir du malaise. Honte et mensonge vont de pair. Côté femmes, c’est « l’humiliation ». Côte mâle, le risque d’« écorner l’image du mec qui assure ». Jusque là c’est du classique. L’imaginaire amoureux bouleversé en Amérique résisterait-il dans la vieille Europe ? Honte de bafouer le trépied mythique de l’amour, dit l’experte[4] : Le hasard, l’amour aveugle et la noblesse du sentiment amoureux, on y tient ? « La fiction qui par excellence supplée à ce qui n’existe pas, c’est l’amour »[5] nous dit Jacques-Alain Miller. Honteux du manque de fiction ?

[1] http://next.liberation.fr/culture-next/2015/10/01/sites-de-rencontres-pourquoi-tant-de-honte_1394233

[2] Ibid.

[3] Ibid.

[4] http://www.liberation.fr/ecrans/2013/05/02/rencontres-les-sites-ont-tendance-a-decupler-nos-nevroses_953235

[5] Miller, J-A, « L’Un tout seul », séance du 23 mars 2011.

About author

Faire Couple

Website: