content detail

Ces chaînes de réjouissances

Auteur : 25/05/2015 0 comments 591 vues

Quelles sont les conditions pour qu’entre deux personnes ça puisse faire du 2 ?
Par quelle contingence, puis par quelle nécessité, deux solitudes se rencontrent puis se nouent-elles ? Sur quelle base cela tient-il ? C’est le mystère de ce lien que notre blog explore et perce depuis le 11 mai.
Cette semaine, une nouvelle étape est franchie.
La vie est faite de nœuds, ceux de l’amour en premier lieu, où se tissent des liens que nous appelons tout aussi bien chaînes. Faire couple, c’est faire chaîne ! Certains s’en enthousiasment (bien qu’un peu tard), comme Alidor dans La Place Royale : « Je me sens trop heureux d’une si belle chaîne » (la belle se nomme Angélique). D’autres les réclament, ces dites chaînes, comme sublime preuve d’amour : qui aime bien, emprisonne bien. Ne dit-on pas d’ailleurs s’attacher à… Et lorsque le couple se déchire, où chacun se déchaîne, là encore, entre fureur et tremblement, les deux êtres se rapprochent, inévitablement. Jamais sans toi, en permanence dans la confrontation, toujours au bord de la rupture.
Conclusion provisoire : et si finalement ces attaches, loin du souci de liberté, faisaient tout simplement exister… « Tes amours font quelqu’un de toi ».

Damien Guyonnet

About author

Faire Couple

Website: